Protéines de soja façon « cordon bleu » à la tomate et jambon végétal

Aujourd’hui, pour changer un peu, j’avais envie de cuisiner une recette… salée !
Je fais beaucoup de pâtisseries, de gâteaux, de glace… mais je ne peux pas me nourrir essentiellement de fruits et de desserts -et c’est bien dommage- et ça tombait bien, j’avais envie de cuisiner des protéines de soja depuis un petit temps !
En plus, Monsieur  aime bien que je lui cuisine de nouvelles recettes salées ! C’est mon meilleur goûteur ♥

 

J’aime beaucoup cet ingrédient depuis que je l’ai découvert !
Je trouve qu’il peut facilement de transformer, s’épicer et se mélanger à pleins de plats différents !
Il faut quand même savoir les cuisiner, parce-que la première fois que j’en ai acheté, je ne les avais pas assez fait tremper dans le bouillon, du coup le résultat n’était pas tout à fait satisfaisant !
Aujourd’hui, je m’en sors beaucoup mieux et j’apprécie de tester de nouvelles recettes !
Et c’est justement ce que je vous présente aujourd’hui, des « escalopes » de PST inspirée d’une recette de « cordon bleu » tout végé que j’ai découvert dans un superbe livre qui s’intitule « Tout végétal. Quel régal » que vous pourrez acheter ici.
Ce livre est un joli recueil de recettes très étonnantes ! J’adore les illustrations : complètement barrées !

Escalopes de protéines de soja
au jambon végétal
et à la tomate

Ingrédients pour 2 à 3 personnes, selon l’appétit :

  • 100 g de protéines de soja (taille moyenne)
  • 1 litre de bouillon de légumes consituté par : 1 càs de miso de riz, une poignée de thym, de romarin, du poivre, 1 càc de baies roses, une dizaine de clous de girofle, une pincée de sel
  • chapelure
  • farine
  • du concentré de tomates (environ 2 càs)
  • 4 petites tranches de jambon végétal
  • environ 5 petits pommes de terre
  • une conserve de petits pois/carottes (c’est pratique parfois^^)
  • paprika
  • sel, poivre

Sauce :

  • le reste du bouillon utilisé pour réhydrater les protéines de soja
  • environ 30 g de margarine
  • environ 15 g de farine

Commencez par préparer le bouillon : dans une casserole, faites bouillir de l’eau après y avoir fait tremper  toutes les épices et aromates au moins 30 min.
Utilisez ensuite ce bouillon pour réhydrater les PST, et laissez les gonfler jusqu’à ce que leur texture vous convienne. Pour cette recette, ce n’est pas nécessaire de les faire complètement ramollir, au contraire, cela facilitera la formation des escalopes par la suite.

En attendant, faites cuire les pommes de terre à la vapeur, elles serviront de liant pour former les « escalopes ».
Mélangez les PST réhydratées après les avoir bien égouttées (important!) et les pommes de terre, et mixez les jusqu’à obtenir une pâte collante.
Terminez en ajoutant deux cuillères à soupe de farine et une de chapelure.
Assaissonnez et épicez avec du paprika.

Sur un plan de travail fariné, commencez à former vos escalopes.
Cette opération est un peu compliquée parce-que la pâte est vraiment collante, mais si vous vous farinez bien les mains, tout devrait bien se passer ! (c’est la partie un peu mimi-cracra)
Etalez cette pâte le plus finement possible, environ deux cuillères à soupe, et déposez-y deux tranches de jambon végétal et une cuillère à soupe de concentré de tomates!
Fermez votre escalope avec encore un peu de pâte, applatissez la un maximum et coupez les bords pour qu’ils soient le plus réguliers possible.
Renouvelez jusqu’à la fin du mélange pomme de terre et PST.
Recouvrez une dernière fois vos escalopes de chapelure avant de les faire cuire.
Dans une poêle huilée, faire cuire vos escalopes à feu vif, environ 5 min de chaque côté.

Pour la sauce :  faites fondre la margarine dans une casserole, ajoutez-y la farine en mélangeant bien puis ajouter le bouillon petit à petit en fouettant bien pour éviter les grumeaux jusqu’à obtenir la consistance souhaitée pour votre sauce.
Monsieur mon chéri s’occupe toujours des sauces, il les gère trop bien !

Le résultat était vraiment satisfaisant, mais assez copieux ! Par contre, mon chéri et moi avons adoré le goût !
J’avais déjà utilisé les protéines de soja pour un tajine aux pruneaux, et vous pouvez retrouver la recette ici.

Bon à savoir :

  • les protéines de soja texturées ressemblent à des petites éponges sèches quand on les achète.et elles sont produites à partir de farine de soja. Elles ont de fabuleux atouts : riches en protéines, peu caloriques et 100% sans cholestérol, elles peuvent aisément remplacer la viande dans les plats ! Leur goût plutôt neutre permet de les associer à toutes les saveurs ; il suffit de les réhydrater dans un bouillon et d’aromatiser selon notre goût !

12 comments

  1. antigonexxi.com says:

    Waow ! Je suis bluffée, on dirait vraiment des cordons bleus !
    J'ai peut-être sauté une étape en revanche : sur les photos, on dirait que ces escalopes sont recouvertes de chapelure… mais j'ai l'impression que tu ne les roules pourtant pas dans la chapelure avant de les faire paner, ça suffit la cuillère ajoutée à la pâte ?

    • mlleprunevegan says:

      Tu as raison, j'avais zappé une étape en écrivant mon post, mais j'ai rectifié le tout, on m'a déjà fait cette remarque à l'instant sur facebook^^
      Je fais tellement mes recettes à l'instinct, alors quand je les écris, je zappe des phrases !
      C'est cool de voir que les gens lisent entièrement ce que j'écris 😀
      Ca m'émeut même un ptit peu :)

    • antigonexxi.com says:

      Ah mais je suis très attentive, moi ! Surtout quand les recettes me font de l'oeil… 😉 Ne t'inquiète pas, ça m'arrive tout le temps également ! D'ailleurs, mon tout dernier gâteau avait le thé matcha pour guest star… et j'ai justement oublié de l'indiquer dans ma recette ! Tête de linotte, moi ? ^^

  2. Anonyme says:

    Pour changer de la chapelure toute bête, ajoute-y une poignée de corn flakes non sucré broyée ainsi que des petits éclats de noisettes.
    Si l'envie t'en dit, incorpore directement des épices dans ce petit mélange.
    Ca apporte du croustillant et un gout différent.

    Signé: CDN qui aime quand c'est pas des desserts!

    • mlleprunevegan says:

      Ah ah 😀
      Enfin tu te dévoiles !
      Mlle l'anonyme est démasquée !
      Merci pour tes petits conseils, j'avais envie d'un truc simple dans cette recette, mais tes idées sont parfaites si on veut changer un peu :)
      Comme toujours, tu tombes à point ma CDN :)

  3. Vore says:

    Ah ouais, ça a de la gueule ! On dirait les plats de mon enfance, à l'époque où ton viking avait une tête blonde et jouait avec ses petits pois en les piquant sur les pointes de sa fourchette.

    • mlleprunevegan says:

      C'est vrai que c'est un plat de mon enfance aussi, c'est pour ça que j'avais envie de les retrouver dans mon assiette !
      Et mon viking n'a pas joué avec les petits pois pour une fois 😉 il m'a même réclamé ce plat il y a quelques jours :)

Laisser un commentaire