Makis vegan à l’ail des ours et tofu grillé

Je n’ai jamais été une grande fan de sushis et autres makis. A vrai dire, alors que beaucoup succombaient à la folie de ses petites bouchées japonaises, j’en restais plutôt à l’écart. Et surtout, je n’avais jamais eu l’idée de les faire moi même ! Pour moi, c’était trop compliqué, trop long à faire… « Trop » pour pas grand chose au final. Mais ça, c’était avant !

En devenant végétalienne, j’ai appris beaucoup de choses sur le traitement des animaux, sur l’environnement, sur ma santé mais j’ai surtout appris à élargir mes horizons culinaires.

Aujourd’hui, j’aime la cuisine indienne, libanaise, asiatique, espagnole, crue… et je me régale de toute cette diversité !

C’est pour cette raison, avec un train de retard sur toute la blogosphère, que je me mets aujourd’hui à préparer des makis, des sushis, des california rolls… et j’en déguste vraiment très régulièrement pour mes repas ! C’est hyper pratique à emporter au travail, c’est rapide à préparer et on peut varier les saveurs vraiment facilement.

Je suis fan !

 

Je vous propose donc aujourd’hui une recette de makis vegan à l’ail des ours puisque j’en ai plein dans mon jardin, que c’est de saison et que j’adore sa saveur.
  • Préparation : +/- 20 min
  • Cuisson : +/- 20 min
  • Conservation : 3 jours pour le riz, le jour même pour les makis
  • Matériel spécifique : natte en bambou

Ingrédients pour 2 personnes (une vingtaine de pièces) :

  • 3 feuilles d’algues nori
  • 100 g de tofu nature ferme
  • quelques feuilles d’ail des ours fraîches
  • crème d’amandes à l’ail des ours (Vitaquell)
  • ail des ours en poudre (Ethnoscience)
  • graines de sésame grillées
  • sel

 

Pour le riz :
  • 225 g de riz à sushi
  • 315 ml d’eau
  • 40 ml de vinaigre de riz
  • 20 g de sucre
  • 5 g de sel
  1.  Commencez par préparer votre riz. Dans une casserole, lavez et rincez le riz à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau devienne bien claire. Égouttez bien.
  2.  Ajoutez l’eau dans la casserole de riz et portez à ébullition. Maintenez à petits bouillons pendant 3 min puis laissez cuire à feu doux pendant 10-15 min jusqu’à ce que l’eau soit entièrement absorbée. Laissez reposer 10 min à couvert.
  3.  Dans un petit bol, mélangez le vinaigre, le sucre et le sel. La sucre doit être entièrement dissout, vous pouvez alors le faire chauffer pour plus de facilité.
  4.  Versez cette préparation sur le riz et mélangez bien. Laissez refroidir à température ambiante.
  5. Dans une poêle bien chaude et huilée, déposez le tofu ferme en petits bâtonnets et faites-les revenir à feu vif de chaque côté pour bien les griller. Assaisonnez avec l’ail des ours en poudre et le sel.
  6.  Vous pouvez maintenant préparer vos makis. Sur une natte en bambou préalablement protégée avec du film alimentaire, déposez le feuille d’algue, puis ajoutez le riz en veillant à laisser environ 1 cm de libre tout en haut de la feuille. En bas de la feuille d’algue (la partie la plus proche de vous), étalez la crème à l’ail des ours sur environ 2 cm de hauteur et sur toute la longueur. Y déposer le sésame grillé, les feuilles d’ail des ours et deux bâtonnets de tofu grillé.
  7. Enroulez votre natte en bambou sur elle même, en veillant à bien tenir fermement les ingrédients pour que rien ne s’échappe et continuer jusqu’au bout de la feuille d’algue. Vous pouvez sceller la dernière partie avec un peu d’eau, mais ce n’est pas forcément nécessaire.Vous obtenez maintenant un rouleau de makis. Renouvelez cette opération jusqu’à épuisement des ingrédients.
  8. Découpez les rouleaux en petits tronçons d’environ 2 cm de large pour obtenir vos makis. Pour cela, utiliser un couteau bien aiguisé et passez le dans un petit bol d’eau entre chaque makis pour obtenir une coupe bien régulière et propre.
  9.  Servez sans attendre vos makis avec un peu de sauce soja et de wasabi.
A savoir : 
  • C’est super pratique de filmer votre natte de bambou avant de l’utiliser ! Grâce à cette petite astuce, vous ne perdrez pas de temps au moment du nettoyage et vous pourrez garder votre natte plus longtemps en bon état.
  • Le riz à sushi peut se conserver sans problème quelques jours au réfrigérateur dans une boite hermétique. Par contre, pour les makis, mieux vaut les déguster le jour même. Si toutefois, vous souhaitez vous avancer dans vos repas, je vous conseille de garder vos makis sous forme de « rouleaux » pour les conserver au frais, dans un film alimentaire. Ainsi, ils se conserveront mieux sans prendre toutes les odeurs du réfrigérateur.

 

3 comments

  1. Ingrid Raw says:

    Miam! Ca donne vraiment faim, en plus j'adore l'ail des ours! Au fait, tu as vu qu'il y a un resto, salon de thé qui est 100% vegan et cru, rue des Jardins à Metz, qui a ouvert? Je travaille tout prêt, je vais sûrement y aller un jour pendant ma pause déjeuner, je suis super contente de voir enfin des restos vegan ouvrir à Metz! Ils font aussi un jus à l'extracteur, et des yogitea!

    • mlleprunevegan says:

      Coucou !
      Oui j'ai vu pour le restaurant, j'ys suis déjà allée deux fois 😉 C'est super bon, je te le conseille vraiment !
      Et il faut en parler tout partout autour de nous pour que cette initiative perdure !
      On s'y croisera peut être 😉

Laisser un commentaire